mercredi 4 novembre 2015

La secte Green halal....

..
.
...est un groupuscule intégriste


Lorsque hier,  j'ai présenté en titre de mon précédent article, l'association Green Halal comme un groupe "salafiste alimentaire", je ne visais pas le caractère khoubziste (quémandage de subsides publics) de cette association, mais bien son caractère salafiste, lié à ses référents religieux qui plaident pour un mode de consommation de la viande, conforme à la vie du prophète et de ses compagnons et à un très étrange concept d'ordre divin.

Si cela ne constitue pas du délire auquel semble adhérer Sarah Turine, trésorière de cette étrange association, pas si différente des sectes mormons, il va falloir que l'on m'explique ce que c'est qu'une secte.

Celle ci en l'occurrence, rejette avec une certaine rigueur et une fermeté tranchante, tous les modes de consommation de viande qui ne sont pas conformes à sa vision pseudo islamique en cette matière.

Cette manière de penser et d'agir s'appelle du sectarisme qui prétend détenir la vérité vraie et condamne tout ce qui ne s'inscrit dans sa manière de voir et de vivre les choses.

Que veut dire le terme Salaf (courant musulman composé de personnes cherchant à imiter de manière stricte les comportements en tous points, du prophète Muhammad et de ses compagnons 

Passons à la deuxième partie de notre enquête au sujet de cette nébuleuse salafisto écologique, et présentons la seconde structure qui constitue avec Green Halal, cette secte intolérante.

Il s'agit de Yakasanté (ASBL), dont voici les statuts.



Comme vous pouvez le relever, cette association se compose de trois personnes de la même famille. Il s'agit de Meriame Najjari, qui habite avec le deuxième associé, Infantino Gerlando à la même adresse et deux personnes, portant toutes deux le nom de famille Najjari (AÎSSA et ESMA). Ces deux autres personnes habitent la même adresse.

Cette association dont le siège social (article 2), se situe à l'adresse de Meriame Najjari et de Infantino Gerlando, est une vraie affaire de famille.

Ceci pour la présentation statutaire

Pour le reste, relevons que Mariame Najjari se retrouve aussi dans l'association Green Halal et partage la gestion de cette association, avec notamment, Sarah Turine.


La seconde partie des statuts de Yakasanté indique en son article 38 (ci après) que Mariame Najjari qui  dirige dans les faits cette association est "administratrice déléguée".

Marieme Najjari, à gauche de la photo
--------------------

ECOLO est très impliqué au sein de cette nébuleuse:

Au sujet du Palais de Balkis, je vous livre des extraits d'un article publié sur le site de la RTBF en juin dernier(il est signé Hélène Maquet

(...)Achats groupés de viande halal bio

Il faut dire aussi qu'il est difficile de trouver une viande halal de bonne qualité, à Bruxelles. 

C'est pourquoi des citoyens de confession musulmane ont décidé de se servir eux-mêmes, en fondant Green Hallal, une plate-forme d'achats groupés.

"On a des réserves par rapport à ce qui est proposé dans les filières halal classique, tant en matière de traçabilité que de qualité de la viande", explique Marie Fontaine, qui fait partie de l'association. 

Alors l'idée est simple : acheter des poulets, un bœuf, du mouton a des agriculteurs bio et locaux, puis s'assurer que l'abattage a lieu dans les règles de l'Islam. 

Quelques jours avant le ramadan, une grosse commande de dattes et de poulet est arrivée pour une cinquantaine de personnes. 

Le jour de la livraison, les acheteurs arrivent au compte-goutte. Certains réceptionnent leur colis en vitesse, d'autres ont le temps de papoter. 

"L'esprit du ramadan, c'est aussi de faire attention à ce que l'on mange, explique l'un d'entre eux, pas seulement la quantité et le moment auquel mange, mais aussi qu'est-ce qu'on mange, d'où ça vient". 

La considération rejoint le message de Green Halal, "le halal, selon nous, ne doit pas être juste la forme, dire que l'animal doit être égorgé de telle ou telle façon. Il y a aussi la façon dont on a traité l'animal tout au long de sa vie".
Le message semble trouver ses adeptes. Essaimera-t-il au-delà d'un premier noyau dur de convaincu ? 

Fayçal et Karim le pensent. Les charcuteries andalouses se vendent déjà très bien en dehors de nos frontières. Les bénévoles de Green Hallal y croient eux aussi. 

L'asbl va se transformer en coopérative, pour devenir plus professionnelle.(...) Fin de l'article


décortiquons le contenu de cet article :

Le paragraphe suivant de l'article indique ": C'est pourquoi des citoyens de confession musulmane ont décidé de se servir eux-mêmes, en fondant Green Hallal, une plate-forme d'achats groupés.

Il est très clair à la lecture de ce passage de l'article, que derrière le Palais de Balkis,  il y a Green Halal et en conséquence Sarah Turine qui en est la trésorière.

Et ce n'est pas tout:

En effet, comme l'article parle du rôle éminent du "gourou" et principal tireur de ficelles de cette nébuleuse Fayçal Mrad, il semble impossible que Sarah Turine n'ait pas connu ce personnage et ignoré qu'il fut candidat à Schaerbeek sur la liste Ecolo aux avant dernières élections communales.

Mieux encore : dans cet article, la journaliste de la RTBF donne la parole à Marie Fontaine. 

"On a des réserves par rapport à ce qui est proposé dans les filières halal classique, tant en matière de traçabilité que de qualité de la viande", explique Marie Fontaine, qui fait partie de l'association. 

Qui est Marie Fontaine ?

Elle est la secrétaire de la section ECOLO de Ganshoren


Quand je vous disais qu'ECOLO, et pas seulement la section de Molenbeek était très impliqué jusqu'au coup dans les multiples méandres de la nébuleuse constituée du Palais de Balkis, de Green Halal et autre Yakasanté....

Green Halal expose dans le cadre de la Foire musulmane très frériste qui se déroule à Tour et Taxis 

Un stand de 9 mètres carrés y coûte 2000 €  

On est en plein business et ECOLO y contribue.

Qu'on ne vient pas nous raconter des histoires de petits oiseaux qui gazouillent 






  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire