mercredi 1 novembre 2017

Balance ton Porc




La chute de Ramadan est imminente


1- Parce que les accusations de violences et de viols, adressées à Tarik Ramadan par plusieurs jeunes femmes maghrébines, tombent au mauvais moment pour le prédicateur.

En effet, les multiples révélations relatives aux harcèlements et aux violences dont sont victimes de nombreuses femmes européennes et américaines et qui ont donné lieu au lancement de la campagne "Balance ton porc!", placent le petit fils du fondateur de la Confrérie des Frères musulmans dans une position des plus délicates.

2- Cette offensive dénonciatrice féminine a été introduite au sein du monde des médias et de la classe politique, notamment après le lancement de l'opération nauséabonde "Sugar daddy", invitant ouvertement les jeunes étudiantes à se vendre à des croulants fortunés. 

(Ecouter l'intervention de la députée européenne Karima Delli)




3- Tarik Ramadan, fort de sa notoriété auprès du jeunes public musulman du monde francophone (France et Belgique en particulier), s'est cru hors d'atteinte dans le cadre du déclin allant crescendo des mouvements et groupes Fréristes de par le monde.

Il ne s'est pas rendu compte que la confrérie est devenue une cible toute indiquée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Que ce soit en Egypte, au Soudan, en Syrie ou en Palestine et même en Turquie, les oganisations membres de cette confrérie sont dans le collimateur des états occidentaux ayant été touchés par les graves attentats terroristes ayant été perpétrés ces dernières années.

Seule la succursale tunisienne (Annahda) émargeant à la confrérie, a pris la mesure de la gravité de la situation.

De fait, nul en Occident n'est dupe aujourd'hui de l'influence des discours et l'idéologie des Frères musulmans sur les activités des groupes terroristes qui recrutent en Europe.

Le Qatar, principal pourvoyeur de fonds des groupes terroristes (Annossra et Al Qaeda, voire même Daech) se trouve dans le viseur de Donald Trump et des sécuritaires européens. 

La proximité de Ramadan avec l'émir du Qatar et son épouse et son "obéissance" à son père spirituel Youssef Al Qaradaoui, le déforcent et mettent en pièces ses dénégations quant à son appartenance à la confrérie des Frères musulmans.



De cela Tarik Ramadan n'a pas pris à temps la mesure qui s'impose à lui. 

D'autant que ses tentatives d'émarger à la nationalité française, afin de renforcer son assise en France et de jouer un rôle politique se sont heurtées au refus franc et massif des autorités françaises.




4- Il s'est réveillé à ces réalités tardivement et a pris l'option de s'investir davantage dans les pays africains francophones (Maroc, Gabon, Burundi, Congo et Cote d'Ivoire).

Ses détracteurs et ses adversaires sont aujourd'hui décidés à lui faire payer son arrogance et sa défiance des principes démocratiques.

Et nonobstant son empire Halal et ses réalisations multiples dans le domaine de la structuration des rangs de la jeunesse musulmane instruite (Présences musulmanes, associations d'entrepreneurs musulmans, comités et collectifs contre l'islamophobie, infiltration du conseil des musulmans de France, fondation de l'UOIF - Union des organisations islamiques de France, initiation des établissements scolaires islamiques...etc), Tarik Ramadan ne se rend pas compte qu'il est devenu Persona non grata au sein du monde intellectuel et médiatique français.

Le soutien qu'il s'était employé à engranger parmi nombre d'intellectuels francophones (Gresh, Plenel, Burgat, Moureaux...) s'est progressivement évaporé.

La chute inéluctable et imminente de Tarik Ramadan, qui se défend mal pour ce qui touche son statut de chaud lapin, entraînera la chute de nombre de prédicateurs qui ont fait leur notoriété dans l'ombre du "Maître".

De même, toutes les structures qu'il a passé plus de 15 ans à édifier, ne résisteront pas à cette chute.

Aujourd'hui, rares sont les structures islamiques de France qui ont pris sur elles de voler au secours de Tarik Ramadan



https://bruxellois-surement.blogspot.be/2017/11/balance-ton-porc.html?m=1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire